La langue d'Anna

D'après Bernard Noel

THÉÂTRE
Vendredi 6 20h30
Samedi 7 20h30
Dimanche 8 17h00
Durée 1h20
Tarif normal 15 €
Tarif réduit 10 €
Photo Aphrodite Pix Art Cie Thalie
Mise en scène : Olivier Broda
Assistant à la mise en scène : Oscar Garcia Martin
Jeu : Annick Gambotti
Scénographie : Noëlle Ginefri
Lumière, son, video : Serge Levi
Costume : Marianna Sycheva
Graphisme : Juliette Schack
Régie : Adrien Laneau

En incarnant, entre ombre et lumière, l'actrice Anna Magnani, Annick Gambotti trouve l'un de ses plus beaux rôles.

« Je ne suis pas celle que vous croyez ». Enfant abandonnée, artiste mondialement célèbre depuis « Rome ville ouverte », qui fut La Magnani ?
Portrait d'actrice, entourée de ses amis (Fellini, Pasolini, Visconti) et de ses amants (Rosselini), La Langue d'Anna est aussi celui d'une femme libre au destin brisé, incapable de « s'aimer soi-même », l'une de ces vies par procuration qui trop souvent se résume à ce «je» qui n'existe que dans le jeu des comédiens.

L'écriture de Bernard Noël est organique. Écrites d'une seule coulée, ces pages ne livrent pas de secret et ne relèvent pas d'une quelconque biographie sur la vie de cette icône. Pas question donc ici de chercher à interpréter La Magnani. Elle est une figure féminine.
De ce bouleversant monologue, Olivier Broda tire une mise en scène sonore, presque sculptée, passant comme dans une partition, du murmure au cri. Le résultat est là : juste, prenant, magnifique.

« Comment dire cela? Annick Gambotti ne joue pas Anna, elle est Anna et d'autant plus vivement qu'elle l'est de ne pas l'être et ne cesse de traverser cette contradiction entre je et l'autre, ce qui donne à son jeu une intensité où se croisent ferveur, maîtrise et intelligence ». - Bernard Noël

A partir de 14 ans


Pour réserver en ligne, cliquez sur la date du spectacle.
Le Dauphiné
Note d'intention du metteur en scène
Lettre de Bernard Noel